• Laurence

Apollonia Poilâne, 13 juillet 2021


READ THE ENGLISH VERSION



Apollonia Poilâne

Boulangère, elle est la troisième génération à diriger la boulangerie Poilâne, créée en 1932 par son grand-père, Pierre Poilâne.


-Que faites vous avec un bout de pain ?

de la chapelure ou des croutons. On peut les aromatiser d’herbes ou d’épices. Ils deviennent des classiques du placard et on ne gâche pas une miette de son pain quotidien.




-Quel plat en sauce (pour saucer avec du pain !) ?

Un plat mitonné dans une cocotte… mais ironie, l’action de mitonner consiste à épaissir le plat avec de la mie de pain!


-Un trait de caractère Poilâne?

la passion


-Votre meilleur souvenir de la brioche?

une brioche-baba ou l’art de l’employer comme un savarin. C’était un essai qui est devenu une de mes signatures lorsque je reçois des copains.


-Votre pêché mignon?

Le chocolat ! Je suis d’ailleurs membre du Club des Croqueurs de Chocolat


-Faire du pain est il un art?

Oui, au sens où il exige sensibilité et écoute, exigence et souplesse. Mais il y a aussi le pain ‘matériau artistique’ celui-là même qui a conduit Salvador Dalí a commander à mon père une chambre à coucher en pain.